PLUS DE BEURRE QUE DE MAL…

  • PAR // DANS Actualités

    On entend tout et son contraire depuis quelques semaines dans la presse sur la pénurie de beurre. Quelques mots pour vous expliquer exactement ce qu’il se passe et la façon dont on a décidé de s’adapter à La Fabrique – Cookies…

    Tout a commencé il y a 4 ans.

    A ce moment de l’histoire, différentes études scientifiques convergent vers une même conclusion : le beurre est meilleur pour la santé que ce qu’on croyait jusque là ! A l’inverse, les huiles végétales ne sont pas si bonnes que ça… Le très sérieux Time Magazine titre alors en Juin 2014 :

    C’est alors que tout s’enchaîne, un média chinois reprend l’info en exclu et titre : 吃黄油. Il n’en fallait pas moins… l’ensemble de l’Amérique du Nord et du peuple chinois se mettent à privilégier le beurre dans leur alimentation quotidienne, la demande mondiale explose et les prix s’envolent ! D’une moyenne comprise entre 2500-3000€ / Tonne mi-2016, le beurre s’échange désormais à plus de 7000€ / Tonne. Du jamais vu.

    Cela pose évidemment un vrai problème pour nos cookies….100% pur beurre ! Nous achetons notre beurre à plus de 8€ le kg, quand on l’achetait encore 3,75€ il y a 12 mois. Nous avons jusque là toujours refusé de changer la qualité de notre cookie : rassurez-vous, nous ne passerons donc pas à l’huile de palme tout de suite ;) . En revanche, afin de rester rentable, il est probable qu’une « légère » augmentation de nos prix soit nécessaire. Avec l’envolée des prix du beurre, le prix de notre boite de 12 cookies (vendue 15€ pour rappel) devient aberrant.

    Nous vous tiendrons évidemment au courant mais nous ne pourrons plus maintenir ces prix très longtemps si nous souhaitons maintenir la qualité de nos cookies (et ça, il faudra me passer sur le corps pour que quelqu’un y touche).

    Pour revenir sur le beurre… il y a t-il une pénurie pour autant ? Réponse : NON

    Nous n’avons aucun problème à nous faire livrer 300kg de beurre / jour à notre Fabrique de Clichy. Si le beurre déserte les rayons des grandes et moyennes surfaces c’est simplement que ces dernières refusent la hausse des prix (qui sont pourtant mondiaux) et ne se font donc plus livrer par les transformateurs de beurre ! C’est aussi simple que ça… Si la GMS dans son ensemble acceptait de répercuter un prix mondial en rayon, vous n’auriez aucun mal à trouver du beurre en bas de chez vous.

    Personne ne sais réellement si cette forte hausse est passagère ou durable. Je parie sur le côté passager, en imaginant qu’assez logiquement les coopératives laitières vont s’adapter à cette nouvelle demande mondiale et que le prix devrait se stabiliser sur un cours plus raisonnable de 4000-5000€ / Tonne. Dans ce cas, je m’y engage aujourd’hui, nos prix baisseront proportionnellement en boutique.

    Affaire à suivre ;)

COMMENTS

0 Réponses à Plus de beurre que de mal…

Réalisation : Netfirst